Garçon

Garçon #3 : Pourquoi les hommes deviennent des connards, avec Brenda Boukris

December 23, 2020 Jeremy Kohlmann Season 1 Episode 3
Garçon
Garçon #3 : Pourquoi les hommes deviennent des connards, avec Brenda Boukris
Chapters
Garçon
Garçon #3 : Pourquoi les hommes deviennent des connards, avec Brenda Boukris
Dec 23, 2020 Season 1 Episode 3
Jeremy Kohlmann

Est-ce que les hommes sont VRAIMENT entrain de tous se transformer en connards ? 

Comment l'éviter ? 

Quel rôle des femmes ? 
Quel rôle des autres hommes ? 
De la société ? 

On en parle ensemble mais surtout avec Brenda Boukris. 

Pour retrouver Brenda : 
Sur Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC5OJA8ed0qi4Ff9f2V3r83g
Sur instagram : https://www.instagram.com/brendaboukris/

Pour retrouver Garçon sur d'autres supports : 

Facebook : https://www.facebook.com/garconpodcast
Instagram : https://instagram.com/garconpodcast
La newsletter hebdomadaire : http://gar-con.fr 

Show Notes Transcript

Est-ce que les hommes sont VRAIMENT entrain de tous se transformer en connards ? 

Comment l'éviter ? 

Quel rôle des femmes ? 
Quel rôle des autres hommes ? 
De la société ? 

On en parle ensemble mais surtout avec Brenda Boukris. 

Pour retrouver Brenda : 
Sur Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC5OJA8ed0qi4Ff9f2V3r83g
Sur instagram : https://www.instagram.com/brendaboukris/

Pour retrouver Garçon sur d'autres supports : 

Facebook : https://www.facebook.com/garconpodcast
Instagram : https://instagram.com/garconpodcast
La newsletter hebdomadaire : http://gar-con.fr 

Episode #3 : Pourquoi les hommes deviennent des connards 


Intro

On pense tous que c’est un fait : les connards ténébreux sont plus séduisants que les autres. 

Tout le monde prend cela pour acquis depuis des années et considère que pour être un homme qui plaît, il faut être un connard avec les personnes que l’on veut séduire.

Mais est-ce VRAIMENT la réalité ?

Dans cet épisode nous allons voir quelques nuances à prendre en compte et comment TOI AUSSI tu peux être l’homme que tu rêves d’être, qui plait, sans tomber dans des travers qui ne te ressemblent pas, sans renier tes valeurs.

Parce que bon…

Je pense que les hommes deviennent de gros cons parce que c’est le seul moyen qu’ils connaissent pour avoir ce qu’ils veulent et être plus « heureux ». 

Mais ça a tout un tas de conséquences dégueulasses dont on va parler ici. 

A la base de tout ça : il faut se demander POURQUOI les hommes cherchent à changer et s’interrogent sur qui ils sont et quel comportement adopter autour d’eux. 

Voyons d’abord un point sur ce qu’il se passe dans le monde à ce sujet. 



Le point sociologique : 

J’ai remarqué une première chose que j’ai pu observer chez moi, autour de moi, et partout dans les livres ou dans la société.

Le premier point dont je veux te parler ici : 

Les hommes élevées en dominante par des personnes féminines sont bien souvent des Nice Guy

On leur a inculqué la douceur, la gentillesse, l’énergie féminine, le fait de respecter fort les autres et malheureusement ils n’en ont pris bien souvent QUE les travers 

Ainsi on retrouve des hommes trop gentils pour être heureux, et je cite volontairement le titre d’un livre ici que je vous recommande. 

Le garçon qui pense que les filles sont de petites choses fragiles, qu’il faut les préserver, que le sexe est une faveur qu’elles nous font et que de toutes façons, les autres sont des putes qui ne se respectent pas et ne voient pas la valeur du gentil garçon.

Cette mentalité étant bien bien biberonnée par les séries télé, les films et toutes les conneries qu’on nous sert toute l’année sur fond de morale judéo-chrétienne. 

De l’autre côté : 

Les hommes avec une figure masculine forte, machiste et solide qui est très présente dans l’éducation deviennent bien souvent soit des connard, soit des mecs équilibrés 

Des connards quand ils n’ont eu que ça - ils n’ont eu que le côté Yang, ils ne font pas la différence entre la violence et la fermeté.

Ils ne font pas la différence entre exiger et demander, et tout un tas de choses que je vais vous passer ici. 

Le monde est à leur service et de toute façon, ils ne sont pas assez émotionnellement stables pour gérer la frustration. 

Si par miracle un homme grandit avec autant de Yin que de Yang, il devient une personne équilibrée (normalement).

Le deuxième point, c’est que : 

La société dit aux hommes de devenir des robots machistes 

Ainsi on nous montre également partout des hommes forts, qui font la guerre, qui n’expriment pas leur émotions, qui deviennent des machines.

Terminator style. 

Merci Schwarzenneger pour cette belle image du protecteur insensible. 

M’enfin, c’est peut être pas seulement la faute des films si on est tout pétés. 


Il y a autre chose…

Les femmes sont conditionnés comme nous à croire qu’elles ne méritent pas mieux et à accepter cela 

On leur dit de se taire, de se faire discrète, d’être au service, de ne pas trop s’affirmer, de permettre aux hommes d’évoluer dans le monde extérieur pendant qu’elles s’occupent du reste. 

Alors bon, quand on sait qu’elles chassaient le caribou aussi à la préhistoire, c’est un peu limite ; mais ce qui m’embête surtout ici - c’est que ça crée deux comportements qui dominent la société 

Les femmes qui ont accepté ça et qui poussent les hommes à croire que c’est normal, que c’est ce qu’ils faut désirer. 

Puisque ces femmes sont soumises aux diktats de la société, pourquoi moi homme, je devrais être autre chose qu’un connard arrogant ? 

Dans l’autre extrême, nous aurons le féminisme dans ses mauvais aspects. 

Des femmes qui crient, qui s’opposent, qui sont en colère, qui en veulent aux hommes en tant qu’espèce. 

Je ne sais pas si c’est le bon chemin ou pas pour changer les choses, et ce n’est pas à moi de le dire, une chose est sûre, ça fait flipper 95% des hommes, et donc ils se sentent le besoin de se protéger et de riposter ; ils se découvrent un ennemi, théorique ou réel, qui veut les détruire. 

Et hop, encore une excuse pour être un connard, et le plus beau c’est que c’est la faute des autres. 

Pour finir, les hommes ont une dernière « excuse » pour croire qu’être un connard est une bonne solution. 



En effet, le connard a CERTAINS attributs que l’on retrouve dans une masculinité saine et stable qui est désirable.

Il affirme ses envies et besoins. 
Il pose des limites. 
Il sait s’occuper de lui et avoir une vie qui ne dépend pas des autres.

Des traits séduisants sans aucun doutes, et qui plaisent aux personnes en face. 

Le hic c’est qu’on les retrouve chez les connards ET chez les personnes finies. 

Comment on fait alors avec tout ça ? 

Tout cela réunit fait qu’il faut un courage incroyable pour remettre en question les stéréotypes de la masculinité et comprendre qu’il y a une Troisième voie ou l’homme peut être un homme sans poser ses couilles sur la table pour dire : moi garçon de Cromagnon


Et nous en venons à mon avis sur le sujet.

Mon avis sur le sujet 


Je pense que c’est trop facile de se transformer en connard. 
Le plus beau c’est qu’on peut trouver toutes les excuses du monde pour le faire. 

C’est la faute de maman.
C’est la faute de papa.
C’est la faute des films.
C’est la faute de la société. 
C’est la faute des femmes. 
C’est la faute des autres. `

Pas de prise de responsabilité, il manquerait plus que ça. 

Action - réaction 

Moi gentil, moi martyrisé 
Moi méchant, moi avoir ce que je veux 
Alors moi méchant 

Est-ce qu’on pourrait pas aller un peu plus loin que ça ? 

Tu as le DROIT de faire preuve de masculinité 
D’être un homme, un vrai, le fameux VRAI MEC 
Tu as aussi le droit d’être doux et humble 
D’être sensible 
De poser les couilles sur la table parfois, et de fermer ta gueule souvent aussi, surtout si tu as tort ou que t’es pas sur 
Tu as le droit de désirer et de le dire, tu as aussi le droit de t’excuser 
Tu as le droit de manifester ton masculin 
Tu as le droit de manifester ton féminin 

Tu peux être tout ça à la fois.
Pas la peine de se cantonner à une moitié de toi, ce sera FORCEMENT la mauvaise. 

Parce que c’est tout le problème quand on est une moitié, c’est jamais assez. 

Alors répète après moi : 

Je n’ai pas besoin d’être un connard pour avoir ce que je veux 

Encore une fois : Je n’ai pas besoin d’être un connard pour avoir ce que je veux 

Allez une dernière pour la route : Je n’ai pas besoin d’être un connard pour avoir ce que je veux 

Maintenant que c’est bien ancré et que je t’ai dit ce que j’en pense, j’ai voulu aller plus loin pour cet épisode. 

Alors j’ai demandé à Brenda Boukris, coach en séduction, femme d’affaire accompli, mais surtout un humain plutôt complet et finie, ce qu’elle pensait de ça : 

Alors Brenda dis moi : Pourquoi les mecs sont des connards pour plaire, est-ce que ça marche, et est-ce que !a suffit ? 



L’avis de l’experte : 

Pour retrouver l’avis de Brenda RDV sur l’épisode 3 ici : https://garcon.buzzsprout.com/



Ce que je pense de cet avis. 

Je pense que cet épisode aurait pu se résumer aux 5 minutes de Brenda, j’avais simplement envie de donner un peu de contexte, mais elle a tout dit et bien résumé. 

Je voudrais revenir sur un point dont elle a parlé d’ailleurs : 

Le fait que les hommes, entre eux, perpétuent énormément ce cliché. 

J’ai plusieurs amis qui sont très entourés, qui sont des personnes séduisantes, puissantes, qui ont tout ce qu’elles veulent dans la vie ; et pourtant, quand ces personnes vont moins bien, je suis la seule personne avec qui elles peuvent en parler parce que je suis visiblement le seul qui peut accueillir cette vulnérabilité et ces émotions , sans remettre en question leur statut d’homme viril puissant. 

C’est notre rôle d’homme, de casser ce truc, et c’est en montrant l’exemple, et en changeant ENTRE NOUS, que les conditionnements vont pouvoir évoluer de ce côté. 

C’est de cette façon que plus de femmes font savoir que ça existe. 

Qu’elles vont pouvoir l’accepter et le découvrir 

C’est aussi en partant de là que NOUS pouvons agir vers ce qui nous rendra plus heureux.

J’aimerais vraiment qu’on prenne cette responsabilité tous ensemble, pour ne pas avoir une génération de CROMAGNON qui nous domine parce qu’ils crient plus fort que les autres. 

La sensibilité n’est pas une faiblesse. 

Je peux pleurer parce que mon bébé lapin est mort, et enterrer dans un trou un connard qui veut du mal aux gens que j’aime, c’est pas incompatible.

Même si en soit… faudrait plutôt enterrer personne et changer la façon de faire autour de toute cette violence.

En attendant d’y arriver, je suis bien content de pouvoir faire les deux, être fort quand il faut, être doux et plus vulnérable quand j’en ai envie ou besoin.

Tu n’as pas besoin de te limiter à une part de toi, et moi non plus. 



Conclusion 


Il m’est très difficile de conclure ce podcast simplement tant on a dit de choses importantes ici. 

Mais si je devais résumer, voici ce que je voudrais que tu retiennes : 


Comme Brenda nous l’a dit : le connard est sexy parce qu’il est libre.

Tu peux être libre sans être un connard et tu n’as pas à accepter tous ces conditionnements de la société.

Comme elle nous l’a si bien dit aussi, ce qui est sexy, c’est ce que tu as vraiment en toi, et pas ce que tu créé pour plaire aux autres. 

Sois vraiment gentil.
Sois vraiment libre.
Sois vraiment disponible ou non.
Sois vraiment toi.

C’est en étant vraiment toi et en travaillant sur toi même que tu seras la personne dont tu rêves, et cette personne que tu seras et qui va profondément t’inspirer, cette personne elle plaît, elle est géniale.

J’ai travaillé presque 10 ans dans le monde de la séduction et c’est ce que j’ai le plus répété : travaille sur toi, grandis, améliore toi, pas pour les autres mais pour toi même. 

Si tu as une vie qui t’inspire et que tu crois profondément en tes valeurs, tu seras séduisant. 


Et tu pourras connecter avec les autres, beaucoup plus facilement. 

A moins que les hommes viennent vraiment de Mars et les femmes de Venus, et qu’on soit donc profondément dans la merde pour se comprendre, mais ça, on en parlera au prochain épisode. 


Bye,