1 Podcast pour LE glorifier

Interview exceptionnelle de Florent Varak

January 22, 2020 Florent Varak
1 Podcast pour LE glorifier
Interview exceptionnelle de Florent Varak
Chapters
1 Podcast pour LE glorifier
Interview exceptionnelle de Florent Varak
Jan 22, 2020
Florent Varak

Pour fêter l'épisode 200 du podcast Un pasteur vous répond Stéphane Kapitaniuk a interviewé le pasteur et blogueur Florent Varak. Florent aborde des aspects qu'il ne traite jamais ou rarement en public: son enfance, sa conversion, certaines des grandes épreuves de sa vie et les leçons qu'il en retire.

Support the show (https://toutpoursagloire.com/soutenir)

Show Notes Transcript

Pour fêter l'épisode 200 du podcast Un pasteur vous répond Stéphane Kapitaniuk a interviewé le pasteur et blogueur Florent Varak. Florent aborde des aspects qu'il ne traite jamais ou rarement en public: son enfance, sa conversion, certaines des grandes épreuves de sa vie et les leçons qu'il en retire.

Support the show (https://toutpoursagloire.com/soutenir)

Stéphane Kapitaniuk:   0:00
Alors bonjour à tous, on est là avec Florent Varak pour fêter le deux centième épisode d'un pasteur vous répond!

Florent Varak:   0:09
Yes!

Stéphane Kapitaniuk:   0:00
Merci Florent de m'accueillir chez toi.  

Florent Varak:   0:12
Avec grand plaisir Stéphane!

Stéphane Kapitaniuk:   0:12
Merci de prendre le temps pour l'interview donc on va essayer on y arriver. Euh, est ce que tu as imaginé un jour arriver à deux cents épisodes?

Florent Varak:   0:19
Absolument pas. En fait, pour ceux qui ne savaient pas ce jeune homme et la raison de ses pots cassés que j'étais, j'étais son formateur, il était à mon stagiaire et puis me dit à Florence Rey qui s'occupent des des de gens qui me posent des questions? J'ai pas le temps d'y répondre, ce qui pourrait faire un podcast pour répondre aux questions et je me suis dit Mais franchement, qui va m'écouter? Et qui va être intéressés par des réponses aux questions difficiles? Chichi alors prudent, j'ai dit écoute, on va faire un essai de quelques semaines et puis on verra après.

Stéphane Kapitaniuk:   0:46
Moi, ce qui est marrant, c'est que j'ai aucun souvenir de la discussion elle même. Je suis père super content d'avoir recruté à TPSG. Et quelque chose qui aurait pu durer cinq à dix semaines suite quand on a on est où? Deux cents semaine? Oui tuer le seul e blogueur une sorte de de nos six qui réussit vraiment euh avoir même de l'avance sera t jamais une semaine donc euh bravo bravo

Florent Varak:   1:11
c'est c'est un peu un côté un peu un côté euh travaillent cinquante une tâche euh je ça m'ennuie de pas l'affaire donc voilà, je je me sens maintenant un peu esclave de tête.

Stéphane Kapitaniuk:   1:20
Voilà très très content que tu ressentes ça. On est parti pour deux mille épisodes maintenant c'est ça on ne fait pas fait avant le deux millième jettou décrépi je me souviens plus la question donc voilà, on va prendre quelques minutes ensemble pour faire ce que j'ai vraiment. Euh le podcast ne fait pas parce que non non répond à des questions plus de théologie pratique comment mieux comprendre la bible? Comment mieux comprendre la vie chrétienne et si on fait on se connaît pas forcément tant que ça. Et donc on va faire ce que tu ne fais pas naturellement parler de toi même, on aurait bien mieux mieux savoir comment le seigneur ta ATT a conduit comment est à sauver a été ramené Euh aujourd'hui à dans le mystère que tu es aujourd'hui. Donc euh, tu es du coin.

Florent Varak:   2:09
Oui, je suis né à Lyon, je suis né à Lyon en dix-neuf cent soixante

Stéphane Kapitaniuk:   2:11
six on est on est en région lyonnaise. Oui,

Florent Varak:   2:14
tout à fait. Alors on est un peu en banlieue lyonnaise maintenant, ma femme est très rurale et on occupe une petite petite maison. Euh en dans l'un un mystérieux en fait oui je sais, c'est pas très reluisant, mais en fait c'est un très très beau village. Très super vu une superbe vue c'est c'est très calme et on est à une quarantaine de minutes de Lio

Stéphane Kapitaniuk:   2:34
Et donc toi tes parents euh qu'est ce qu'il croyait? Euh on dirait qu'elle ambiance alors là oui

Florent Varak:   2:41
mes parents alors que que j'aime beaucoup, que je respecte énormément, ce sont vraiment des gens formidables mais qui manifestement n'ont pas les mêmes, les mêmes fondements euh de dans dans leurs croyances. Mais mes parents c'était les années soixante à fond. Donc faut vous imaginer une dame à l'époque ça faisait pas avec les cheveux rouges très très enveloppant et mon père aussi avec des des choses c'est c'est vraiment laid et avec une orientation spirituelle très orienté sur le l'ésotérisme. Donc ma mère avait avait fait des caches fenêtres pour que ce soit un petit peu un look look indien. Il y avait à l'entrée de la Parisien d'hindous Euh oui, bien d'un Et quand je rentrais de de l'école, la première chose que je voyais, un bouddha splendide en ivoire et en en or, Il y avait de l'encens qui, euh qui montait par dessus. Et mon premier souvenir Alors, déjà, quand ma mère était en sept, elle m'a dit plus tard qu'il avait fait des incantations pour qu'il y ait un maître spirituel, un enseignant qui rentrent en elle parce que dans, dans l'idée de qu'elle se faisait le la me rejoignez le corps au troisième mois et donc j'ai. J'ai vraiment baigné dans une atmosphère très spirituel mais orienté. Euh which? Le premier souvenir que j'ai, je crois de mon enfance, c'était euh, j'étais en train de jouer avec un camion sous une table et je me souviens. Mon père faisait des des séances de guérison avec d'autres amis à lui et euh, et le sentiment que j'ai, c'est que j'étais fier que mon père faisait des choses importantes en majesté. C'est vraiment débarquer par les choses spirituelles. Un peu un peu, un peu dès le début, mais évidemment pas de couleurs chrétienne du tout.

Stéphane Kapitaniuk:   4:12
Oui, ok, et donc euh, quelle quelle est l'étape suivante? Tampons dont ah oui alors c'est c'est une quête de sens à partir de quand

Florent Varak:   4:21
je oui Alors donc je pense que quand on est enfant de vous semblez penser un peu par an, donc c'est un peu mon cas. Puis à la pré adolescence, c'est une période un peu de d'opposition et je je l'ai, c'est un peu tout ça de côté. Et puis euh, je faisais du théâtre, faisait de la musique, c'est un peu rêveurs. Euh en fait euh dans le monde et puis euh, j'ai voulu faire un stage d'astronomie pendant l'été et il y avait des astronomes de la Société astronomique de Lyon qui euh donner des cours l'après-midi Et puis la nuit, il y avait des astronomes amateurs qui euh nous montrer les cieux et les galaxies qu'on pouvait voir avec des instruments qui savent eux mêmes fabriqués, C'était c'était magnifique en fait. Mais ce qui s'est imposé à moi, je peux pas dire que ça c'est imposé aussi clairement que je le dis maintenant, c'est plus intuitif que ce que je dis, mais il doit

Stéphane Kapitaniuk:   5:06
y avoir un créateur quelque part. Il doit y avoir une

Florent Varak:   5:08
parce qu'il s'est quand même intelligence et structurée et ses

Stéphane Kapitaniuk:   5:11
avants saturé, cru en moi une énergie. Ouais, c'était plus une pénalité de de la création?

Florent Varak:   5:16
Tout à fait. Oui, c'est c'est un peu ça de toutes les dieux du et tout est un peu cette idée. Mais là, ça, ça devenir un petit peu plus personnel. Et puis euh, alors euh, ça, ça et là encore, ce n'est pas aussi claire que ça. Mais je je suis revenu chez moi et je me suis mis à lire les livres d'ésotérisme de mes parents. Je suis venu assez convaincu de la réincarnation des arguments qui était présenté en sa faveur. Je suis devenue assez antichrétien, Oui, à cause de l'hypocrisie des des chrétiens que je voyais dans l'Histoire à cause de la violence aussi de des chrétiens Dans l'histoire, je je j'avais jamais lu la Bible. C'est évident que la Bible est est pleine d'erreurs, qu'elles étaient trafiqués. C'est tout le langage,

Stéphane Kapitaniuk:   5:55
c'est la culture, c'est l'air ambiant, c'est l'air ambiant et euh, en ce

Florent Varak:   5:59
qui ce qui est évidemment bien berbère, mal informés. Mais bon, c'était là où j'en étais. Et puis euh, quelques événements, alors c'est c'est amusant. Après je sais plus les placer vraiment dans le temps, mais je me souviens que j'étais parti en Angleterre avec des copains. Et puis une vieille dame qui distribuaient des tracts euh et qui me donne un tract? Euh alors je regarde ce rêve au ciel ou que chose comme ça et puis Et puis c'est une vieille dame plein d'amour, elle me prend mon bras et il me dit Et ce que vous croyez en Dieu et moi je suis Mais oui, je crois en Dieu, Madame Médias, c'est super, je vous verrez au paradis. Et puis moi, je lui réponds tac-au-tac, ouais, troisième étage, deuxième porte à gauche, c'est c'est bon euh, en fait, elle a dû prier pour moi sur des courses à faire ce qu'elle imaginait. Je suis aussi d'une copine qui je je prenais le bus, qui ont montré de de l'école et qui me parle de sa foi et je l'ai tellement taille et que on a tout de suite arrêté de la la conversation, donc c'est un peu dans cette modalité. Puis c'est un peu le c'est un peu le gars rêveur mais un peu euh rigolo en classe je joue très très sérieux et et donc euh ça allait

Stéphane Kapitaniuk:   7:00
bien avec ma personnalité Oui je n'arrive pas à placer dans les

Florent Varak:   7:02
collèges et lycées Pasteur. Oui c'était c'était la fin du collège du lycée vrai et ensuite ensuite il y avait dans j'étais en terminale est en terminale, c'est ce qui était euh donc l'équivalent de est maintenant c'est un peu une performance vu les capacités que j'avais, je l'ai vraiment limite et euh j'ai j'ai entamé ses

Stéphane Kapitaniuk:   7:19
impôts qu'on ne serait pas le bac donc

Florent Varak:   7:21
non mais vraiment c'est pour ça et et il y a il y avait un gars dans notre classe Philippe il était je ne le savais pas mêlait évangéliques et euh il va dans son église et dans son église et une vieille dame qui vient le voir et que les différents euh est ce que euh et ce qui a fini par dont est quelqu'un avec qui tu parles de de ta foi dans la classe? Et Filippi réplique idiot dans

Stéphane Kapitaniuk:   7:45
Euh ils sont tellement euh indifférent à la fois que s'ils qu'il n'y a pas de conversation, il y en a

Florent Varak:   7:51
même. Il est tellement opposée à la fois que si on n'a qu'à se convertira jamais, c'est bien lui Oui, et cette dame a dit C'est quoi son nom? Et Philippe? Il a lâché le moment non va rac Florac. Je pense Saddam à prier parce que dans les quinze jours qui ont suivi, il y a un prof de maths qui nous a mis ensemble sur un devoir de maths. Et alors? Ça a dû être son grand désarroi. Parce que j'ai encore une fois, c'est pas une flèche, c'était c'est le moins qu'on puisse dire. C'est plutôt la truc qu'il faut tirer quoi Et et et Mais lui, bon prince, il me dit Écoutes, tu habites loin Pourquoi tu devrais pas passer la soirée chez nous? Euh de Douala, mais on fait des maths Et puis euh, on va au bal du lendemain. Je trouve ça super sympa tout en terminale et euh, on fait des maths? Enfin il fait des maths et puis vient le temps du repas, donc c'était pas Philippe, c'est Philippe, c'est pas le copain de classe? Oui, et euh, on fait des maths ensemble. Et puis vient le temps de manger, on s'assoit et le repas est servi. Et puis moi, je, j'ai mon ma fourchette avec un morceau sur la fourchette entre la société, la bouche et j'ai entendu le qui dit on va prier et je regarde et je vois tous les gens fermer les yeux, regarder leur assiette. Enfin, je sais pas. Et le personnel remercier Dieu pour le repas et moi, mais je je me suis fou. Ils sont complètement faux. Au vingtième siècle, c'était au siècle dernier. Oui, je sais qu'il y a des gens qui prie avant de manger et je suis devenu rouge. Je savais pas où mettre, savait pas quoi faire. Je me suis dit, mais ce qu'il faut faire ça avant chaque bouchée, avant chaque jour, comment faire face? En fait, on est des extraterrestres. Les chrétiens ne se rend pas compte à quel point et euh et Et bien sûr, alors après, je je vous savez tout ce qui se passait. Et puis après le repas, j'ai dit à Philippe qui écoute franchement fut désolé quoi, Il me dit Mais pourquoi ces? Désolé dit mais tu subis ça à chaque repas dit mais je suis pas ça, je je suis moi même que je crois ou Jésus. Et là, c'était ça, ça balayer beaucoup de mes préjugés parce que pour moi, les les chrétiens, c'est bonnet et lui, il était brillant. Et voilà un gars brillant, qui est équilibré, qui fait du sport, qui faisait de la musique. C'est qui, mais qui était sympa aussi quoi? Il était et et croyez en Jésus, Alors il a eu beaucoup de patience, il a écouté dans mes à débiter les trucs New edge, réincarnation Euh, les énergies et tout ça, ça, ce n'est pas ridicule, n'est pas ridicule, bien sûr, mais donc il

Stéphane Kapitaniuk:   10:06
n'est pas dans la culture. Euh, c'est vraiment une parenthèse. Je voudrais revenir, mais c'est un pas grandi avec parfaitement la mode dans la mutation. Euh, c'est la reconnaissance, on est reconnaissant envers personne, on est reconnaissant. Donc donc priez, priez pour les repas?

Florent Varak:   10:21
Non, non, c'était c'est alors pas du tout. C'était d'ailleurs dans ce qui est du nuage, L'avantage du je sais

Stéphane Kapitaniuk:   10:28
qu'on fait un peu comme on veut. Oui, je

Florent Varak:   10:29
sais, il y a, il y a pas de décret normatif, Y'a chacun fait un peu son choix, c'est pour ça aussi. C'est très populaire parce que tu tu tu fait, on

Stéphane Kapitaniuk:   10:36
sent que ça et donc tu tu es en train d'attaquer les croyances?

Florent Varak:   10:40
Philippe Oui oui et Et là, euh, il? Il balaie tout ça parce que par sa vie, il y avait quelque chose de beaucoup plus fort que ce que j'imaginais. Et il ne pas son évangile de gens à l'époque, c'était ça The Orchid. Le publier, c'est un évangile avec euh, un Français simple et des images et et bon, je l'ai prise, c'est un copain, je l'ai mis dans les toilettes en disant Là au moins, je dirais et je l'ai lu. J'ai rien compris, si ce n'est que Jésus était quand même très différent de ce que j'imaginais. Pas ça. Ça m'a vraiment surpris parce que je voyais pas du tout le côté mièvre, eux grenouille de bénitier que j'imaginais des chrétiens, il y avait en Jésus. Euh, il y avait deux qualités. Aujourd'hui, je parlerai de sainteté, d'amour, mais j'ai pas le vocabulaire, mais c'était quelqu'un qui était à la fois très euh très fort. Vis-à-vis de du bien, mais aussi très aimant vis-à-vis, des gens qui avaient foiré et ça je trouve sa remarquable parce que chez les maîtres du voyage que j'avais côtoyé c'était sous soit des gens à sept et assez méprisant fait même très méprisons soit c'est des gens de grand père tout mou mais t'avais jamais cette cette alliance, cet équilibre très fort et que je voyait en Jésus

Stéphane Kapitaniuk:   11:49
voilà, c'est imaginer chrétien comme les pharisiens en fait exact alors que Jésus il pas

Florent Varak:   11:54
du tout et contre la défense Paris défense c'est vraiment une surprise ça qui m'a attiré. Bon après comme cela dit euh le bac euh il fallait l'adapter, c'est c'est j'ai bossé dur pour le bac soit je lui à quelques points près et euh et donc j'ai un peu laissé tomber tout ça et j'ai eu mon

Stéphane Kapitaniuk:   12:11
bac pas encore chrétien, pas encore chrétien, tu n'as même pas trop d'intérêt alors pour la foi chrétienne euh aucun intérêt, aucun objet. Oui et puis euh il passe ensuite

Florent Varak:   12:22
je reçois une file, donc ton bac ensuite tu t'es orientés vers la filière de Oui, je met ainsi en médecine, donc j'allais j'allais faire une première année de médecine Et puis euh, je reçois un coup de fil lundi matin de Philippe qui dit écouter un groupe de chrétiens de Irlande du Nord qui est là pour quinze jours. Tu peux pas passer la soirée avec? Non, ce serait sympa. Mesure une relance avec son cri ces je vous écoute, je je passe mon bac, mon permis de conduire à quatorze heures. Si j'ai mon permis de conduire, je viens si je n'ai pas pas et je pense qu'ils ont à l'époque, on savait tout de suite. Oui, on devrait le papier piège. Croire aux avant qu'on tabasse Oui, c'est ça et et donc ils ont dû prier pour ça ce que moi je suis arrivé à mon permis de conduire et euh j'ai enlevé mes lunettes ne voulaient pas que le gars, ils écrivent porte, Il est obligatoire parce qu'à l'époque, encore une fois, c'était tout consigner par écrit. Donc j'y vais sans lunettes, je rentre dans la voiture, le gars me dit Monsieur, parce que vous voyez la voiture blanche à dix mètres. Euh oui, mais ce que vous pouvez lire la plaque d'immatriculation, il était incapable de la lire. Oui, mais c'était la voiture de mon père et je connaissais le numéro par coeur. Mais Afrique de fous. Je suis devenu calviniste mais mais je savais pas. Voilà et donc c'était euh je vais donner le numéro mais c'est bon c'est bon après je sais pas comment ces ces ces messieurs mon permis et puis acheter tout heureux d'aller un peu. Enfin c'est la première fois que je prends ma voiture, mes parents enfin donc vers cette réunion A très vous d'ailleurs là où on a aujourd'hui on implante une église, je je je vais après vous et je vois des jeunes oui ont servi de France la première fois, ils avaient un an après vous et et je vois des jeunes qui euh qui aimait Jésus, qui est équilibré, qui se taille et pas les uns les autres. Il y avait des fils qui était mignonne euh c'est pas et et des gens instruits et il y avait des gens de tous milieux sociaux. Il y avait des ouvriers mais avait une qualité de vie et franchement ça m'a fait. Donc je je voulais passer de trois jours avec eux. Ils m'ont invité d'ailleurs à ça, alors je l'ai trouvé un peu lourd parce qu'il parlait du péché. Et ça c'est bien écrit Et en même temps, je vais reconnaître qu'il avait ça dans mon carquois page. Même si j'avais de la peine à le reconnaître, c'est quand même présente. Et le jeudi? Euh, c'était un douze juillet, le jeudi? Euh je, c'était une soirée de Los Angeles, me dit fait Florence, tu veux venir? Il y a pas de problème, ça ne peut pas. Mais je suis moi, je vois un peu donc averti. Vous avez dit c'est ça et je vais laisser ces jeunes est est blanche, très, très vives. Certains avaient les bras levés au ciel. C'était visant une relation avec Dieu quand même si j'aurais pris Elise et et le gars qui est à la batterie, son père était en train de mourir, euh, dont sa mère était en train de mourir d'un cancer et son père était mort d'une cirrhose l'année précédente. Le gars, il avait une paix que je pouvais pas comprendre. Et je me suis dit Euh, c'est quand même quelque chose. Je suis allé voir ses copains. Ai-je dit écoute. Un jour je me convertirait et il m'a dit OK, mais c'est possible ce soir et je vous dis bonne réponse est si oui en fait, euh, je Je sais qu'après il y avait l'université, les choses et euh, et donc on on s'est mis dans

Stéphane Kapitaniuk:   15:24
un coin reculé dont tu avais notion de conversion. On parle de conversion dans la société, euh contemporaines. Donc quand tu viens voir fastus, attirés par quoi? Pour

Florent Varak:   15:35
de la relation qu'ils avaient avec Dieu. Je voulais cette relation et et puis je, je comprenais que c'est quand même lié au fait de

Stéphane Kapitaniuk:   15:40
devenir euh protestantes évangéliques. C'est encore très très loin. Je ne savais vraiment juste oui, quelques débris par là,

Florent Varak:   15:47
mais je voulais cette relation, surtout ça oui, oui, et donc on s'est mis de côté. Et puis m'expliquer trois choses. A expliqué que j'étais pêcheur, que Jésus était mort pour mes péchés et qu'il fallait que euh, je demande pardon, je crois en lui et qui rentrent dans ma vie. Alors je comprenais pas tout ce que Jésus est mort pour mes péchés. Je sais pas comment ça marche, mais il m'a dit une chose maintenant, on va se mettre à genoux et tu vas dire c'est un dieu. Moi, je n'ai jamais pris de ma vie, encore moins avec quelqu'un qui installe un coeur qui s'est mis à battre comme. Mais je me suis mis à genoux et filles. Très naïvement, j'ai dit adieu les. Les choses que je réalisais, je reconnais, c'est que j'ai pas été très clean dans la relation, euh avec les filles, dans ma relation avec mes parents, que c'était pas beaucoup de toujours de l'amour, que que c'était. C'était un peu brisée dans Dans ma, dans ma vie. Et puis aussi que même si je comprenais pas, je croyais avec le petit que peut que j'avais que Jésus était mort pour moi et je me demandais. Voilà, ce serait bien que tu rentres dans ma vie et c'est et c'est pour moi, c'est très radical. Conversion était vraiment

Stéphane Kapitaniuk:   16:43
radicale, donc pas forcément un énorme poids du dépêché, Non, mais par contre, en termes de, de désir, de relation, est liée au désir de sainteté. Après euh, un candidat radical, je pense oui.

Florent Varak:   16:55
En fait, je pense qu'on est tous attirés différemment. Par exemple, il y a des gens qui ont un fardeau de péchés, sont attirés par le pardon. Il y a des gens que un fardeau de, un désir d'amour qui sont très attirés par l'adoption et je pense que c'est un peu ça qui me qui m'attirait. Même si j'avais pas le vocabulaire théologique, j'évoque la l'adoption, c'est une catégorie théologiques. Mais si je voulais cette relation avec Dieu, cette proximité avec Dieu, donc chacun, on a des des fins. Ce qui vient de la crise sont il y a, il y a des chemins différents. Oui, mais ce que je peux dire, c'est que moi je suis rentré ce soir-là la banane au sur le visage. Et j'ai lu le Nouveau testament une semaine parce que je l'ai. Je l'ai dévoré, quoi? Je? Oui, je t e. Alors ça, ça? Euh, je sens qu'il y avait des choses que je faisais. Je me sentais mal à l'aise avec George Sand et qui avait Il y avait des changements, moi qui avait lieu, même si j'étais loin de pouvoir les réaliser. Mais euh, ce que je savais, c'est que le Christ était était vivant, qui songeait Lévy et que il était en

Stéphane Kapitaniuk:   17:53
moi. Quoi? Ça, c'est clair, ça, c'est clair. Donc commencer à prier oui, non, Oui, vous avez parlé à mieux jouer

Florent Varak:   18:00
dessus. Tu balbutie. Euh, tu pris dans ta tête, tu pris tout seul, jamais avec quelqu'un de la première fois, j'ai prier dans un petit groupe. Je suis devenu tout ce qui est devenu rouge. Je me suis empêtré, je suis empêtré dans ma phrase, je me suis arrêté et personne n'a rien dit et je me suis dit plus jamais pris en public. C'est un il y a personne pour m'encourager. Quoi sont vraiment ça?

Stéphane Kapitaniuk:   18:24
C'est seulement le nombre de personnes qui s'est vraiment trouvée très très compliqué à prendre. Oui et

Florent Varak:   18:29
puis euh, il y a des l'été, j'imagine, c'est autant de temps pour lire tout notamment Oui quand je suis parti euh alors pour la petite histoire, ça fait rire mais partie encore et encore naturiste parce que c'est là où c'est encore tous les changements qu'il est bon. Mais euh un problème euh je vois pas le problème de la ville en fait la vérité il m'a dit non mais bon tant pis alors. Mais lui par contre il est invité en Irlande et euh et on est allé en euh deux semaines en Irlande et là j'ai vu j'ai retrouvé ces jeunes et j'ai retrouvé des gens qui avait une passion pour le Christ. Et je veux dire que Philippe Dieu l'a utilisé je suis. C'est important le disciple, parce que c'est et je regarde. Avec le recul, il a su me donner des réponses à plein de questions. Toutes les questions classiques, l'ENA mais là on était vingt quatre heures sur vingt quatre quasiment sans Oui, j'l'ai bombardée de questions discutées constamment. Je on lisait la bible instruits et de de de trucs quoi c'était C'était vraiment phénoménale dans ma dans ma vie chrétienne ces quinze jours et je suis rentrée. L'église avait un kofi barre cette époque donc euh, tous les samedis après-midi on donc

Stéphane Kapitaniuk:   19:37
l'Elysée t'as vu François? Oui oui à

Florent Varak:   19:40
Villefranche-sur-saône et il y avait un mouvement assez dynamique avec Kofi Bardon tous les samedis après-midi ont distribué des des traités alors c'était pas très très euh modernes comme si on invitait les gens à se confie. Moi je crache pas sur le traité de non et puis euh, puis

Stéphane Kapitaniuk:   19:57
les collègues actuellement euh dans l'édition et s'est converti à travers Euh un simple d'utiliser tous Euh oui oui

Florent Varak:   20:04
et on invitait les et et on avait un petit gâteau, des boissons et puis on a un petit programme alors parfois c'était je regarde maintenant le programme était nul de trois personnes qui sont à des choses de cantiques. J'aime l'éternel parfois il y a un film parfois et c'est vrai que c'est parfois plutôt bon enfant euh que que que, que très construit. Et puis après il y a vingt ans, discutons de discussions autour des tables et là encore, avec le recul, j'ai discuté avec des gens qui étaient euh dans la politique. Euh que ce soient des communistes, des capitalistes, des, des gens qui étaient catholiques, des gens qui étaient témoins de jehova, des musulmans et je me suis retrouvé avec les questions auxquelles je ne savais pas réparé. Et là ça m'a forcé à à réfléchir aux raisons de août. Euh pourquoi je croyais ce à quoi je croyais un odieux de l'habit?

Stéphane Kapitaniuk:   20:49
Pourquoi et donc ce que tu allais chercher tes cette réponse

Florent Varak:   20:53
que bon alors ça c'était la méthode oui à cette époque il faut bien réaliser que là il y avait pas beaucoup de livres en français. Euh on était euh il y avait quelques éditeurs mais on n'avait pas beaucoup et le nombre de livres solide ou généralistes qui pouvait donner des pistes étaient pas très nombreux défis l'accès j'imaginais pas ça non, c'est pas évident, il est pas amazone, ça n'est pas internet pour euh pour pour repérer tout ça. Donc euh, il y avait des conversations, n'évoluait pas des blogs. Non, non, c'est c'est clair, c'est clair. Et euh, mais je je, j'avais lu quelque part que la foi vient de ce qu'on entend et ce qu'on entend bien. La parole de Dieu. Moi, j'ai besoin que ma foi grandisse et que j'ai besoin de trouver des réponses dans la Bible, notamment quand il y a des Témoins de Jéhovah qui venait oui, notamment quand il y avait des des, des gens étaient catholiques. Il n'est donc euh, j'ai été très fructueux parce que je lisais la Bible, mais je la retenais pas. Donc j'ai commencé à d'abord à la surligné par thèmes théologiques et ensuite c'était pas suffisant. Je suis à la, à la recopier, donc j'ai recopié le Nouveau Testament par thèmes théologiques, parfois certains versets de trois fois. Donc je

Stéphane Kapitaniuk:   21:58
savais déjà ces catégories aux partent, même quelqu'un qui m'a encouragé à le faire

Florent Varak:   22:02
par moi même début, c'était sans rien quoi, Quelques après? J'avais Après, j'ai lu Jules, Marcelle, Nicole, Press identiques, mais c'était après mais euh j'ai fait trois fois fin donc euh bon, au début je n'étais pas tout ça quoi? Avec ça je ne sais pas versés au départ, c'est juste quelques versets ici et là qui me sautaient aux yeux, mais plus le fait que j'avais envie de creuser. Après j'ai pris un gros classeur et et donc dès que je voyais un thème important, ça faisait un titre et je le mettrais soit dans la section sur Dieu soixante et puis à force finalement recopiant une approche

Stéphane Kapitaniuk:   22:31
beaucoup Tiens voilà parce que moi c'est un truc que vous parce que j'ai j'ai ete ont j'ai été ton f je je connaissais cette méthode et non si on avait perdu un truc énorme aujourd'hui en pensant parce qu'on est on a sur inter net ou dans des livres accès à tout on on a on a pas intériorisée de la bible et oui et je sais que Dieu t'a donné des dons en plus mais mais cette méthode d'État conversion, je me demande combien ça oui, ça joue énormément aussi dans cette capacité de de replacer euh chaque chaque aspect de la vie chrétienne dans dans dans le, dans le grand prix de sur d'inventions Euh des grands sujets Euh euh

Florent Varak:   23:17
je pense enfin je pense que ça a été très structurant En même temps c'est euh le danger c'est qu'on peut aussi euh loupé des choses et puis euh accentuée des points qui sont pas forcément accentué dans l'écriture mais les

Stéphane Kapitaniuk:   23:28
chrétiens et les blogs l'offensive

Florent Varak:   23:29
oui c'est vrai c'est euh je crois qu'il faut en fait je sais pas si c'est exact, il faudrait le vérifier. Mais il m'a semblé que lorsque Pierre Valdo s'est converti donc on parle de quelqu'un lyonnais. Euh oui, dans le douzième onzième siècle, il a monté une école de prédicateurs et pour obtenir son diplôme, il fallait avoir mémorisé le nouveau testament et les psaumes, les proverbes et dix messages

Stéphane Kapitaniuk:   23:50
oui d'évangélisation si un historien qui nous écoutent, qui pourrait trouver la source? Moi moi je trouvais fascinant qu'on est un petit livre sur euh Carvalho. Donc oui alors

Florent Varak:   23:59
si c'est le cas, je trouve que c'est c'est un fait, un fait intéressant et je crois que le fait de s'approprier alors malheureusement enfin je j'aimerais dire aussi euh c'est c'est facile de aussi de de comprendre et d'apprendre. C'est beaucoup plus difficile de vivre et et j'ai je. J'ai mesuré malheureusement, et je mesure encore aujourd'hui combien le le fait d'avoir grandi dans une famille chrétienne avec le style de vie peut-être que ça développe aussi parfois de penser que ça développe parfois ne euh alors ça donne une conversion radicale, mais ça donne aussi d'autres choses à gérer qui sont pas toujours facile

Stéphane Kapitaniuk:   24:34
à vivre quoi? Oui, donc voit juste. Euh je n'ai aucune prétention, connaît pas forcément épargné, même en tant que c'est aussi un critère de quatrième génération que moi. Euh on est tordus, on est, on

Florent Varak:   24:44
est, on est tendu et malheureusement c'est ce que je voilà. Ce que j'ai pu vivre, c'est un c'est un cadeau de Dieu. Ce que j'ai vécu, qui n'est pas selon lui, c'est un cadeau de moi et c'est pas le pire cadeau

Stéphane Kapitaniuk:   24:57
que moi je peux pas, c'est toute l'année. La comprendre était spéciale. Et puis c'est le chant de créer sa conclusion à Shanghai, dit Euh que auquel s'est euh c'est c'est une phrase? Moi je vois, c'est oui, on on on est rien. Oui,

Florent Varak:   25:12
on s'est planté par mail à coller aux dans la Bible, c'est Jésus dans l'église il y a aucun héros, on est tous, on est tous à l'école de la

Stéphane Kapitaniuk:   25:18
démocratie. Elle était oui, tu te lances en meeting,

Florent Varak:   25:23
j'ai fait une année de médecine, j'étais. J'ai appris à travailler en médecine, euh travailler quinze heures, vingt heures, parfois dans la journée, pour essayer de mémoriser les centaines de pages de formules. Et c'est un peu là où je me suis trouvé A pour la première fois de ma vie, il a fallu que je cravache comme jamais et j'ai passé la première année en avec cette tension que je trouvais de plus en plus de bonheur et de plaisir dans le dans le confit Bardon. L'être comme ça, c'est un peu compliqué. Et puis euh, j'ai passé les les examens et je suis parti en vacances. J'ai dit à ma mère. Tu vas voir les résultats. De toutes façons, je serais probablement une deuxième première année et avant les résultats et je crois, elle s'est trompée dans la lecture des résultats. Elle a confondu, le rend donc vous savez qu'on en classe, il prenait au vingt e vingt et unième de pour cent et euh, il y a là confondus. L'euro est là, le l'aphabet donc moi embarras que j'étais tout au fond et en fait en rang j'étais je crois, vingt cinq pour cent autres comme ça. Donc euh j'ai été recalé mais j'ai été recalé tout juste tout juste j'aurais pu faire une deuxième euh première année probablement, mais quand elle m'a téléphoné pour me former des résultats différents, tu as dit s'était planté, mais à ce point euh c'est ça et moi je crois que je vais bosser même si c'est insuffisant. Et j'avais été recalé. Il

Stéphane Kapitaniuk:   26:38
y a aucun aucune. Euh pas photo là-dessus c'est vous portez, c'est nul comme lui ça de mettre les gens par André Faber parce que c'est une retrouve plus facilement tendance comme ça. Oui oui d'accord mais et qui voit-on

Florent Varak:   26:50
pourtant? Euh et donc j'étais tellement découragé, puis c'était il faut voir aussi à quel point enfin je la conversion, elle est elle est source de C'est une révolution dans beaucoup de changements et et j'étais tellement perdu. Je Je savais pas non plus il y avait toutes ces notions comme on trouve la volonté de Dieu. Oui donc il avait toute cette notion de s que euh, est ce qu'il faut que j'attende un signe qu'il faut que je fasse autre chose. J'étais vraiment perdu, j'ai laissé la la date de réinscription et euh et finalement je me suis orienté à l'exigence de mes parents sur des études plus courtes. Études dix-neuf tu parlais plus? Euh les les plus pertinentes fascinant mais qui vont donner un diplome

Stéphane Kapitaniuk:   27:27
et euh et et qui manquent pour lancer un petit peu dans mon diplôme de quoi matchs? Euh

Florent Varak:   27:34
donc l'équivalent de mastering aujourd'hui ça s'appelle je crois, une époque c'est une licence de euh au business euh avec une base américaine ici alors c'est une école qui avait à Lyon

Stéphane Kapitaniuk:   27:44
mais un partenariat Etat unique très très brièvement commenté cette à cette expérience en tant que chrétiens euh à la fac oui écoutes c'était chouette c'est bizarre

Florent Varak:   27:55
oui d'abord j'avais quelques profs américain donc je me suis dit sont tous chrétiens puisque tous les américains sont prêts pour essayer de voir s'il pouvait pas m'aider à à ce qu'on fasse un petit ministère style j'ai eu euh et euh tout se sont moqués de moi. Et André qui m'a dit écoutes va va rencontrer ce ce pasteur Larry d'hier mais que je connais qui est américain et en fait commencé une église qui est devenu l'église de Cusset et on a fait connaissance comme ça l'église se réunissaient dans son salon et puis on a on a développé une amitié puis quand moi j'ai fini mes études business qui m'a appelé en gonflant ne pas faire un stage d'une année dans notre église

Stéphane Kapitaniuk:   28:26
ok, voilà donc directement des études Oui donc ça mène à la question Euh comment tu t'es? Alors c'est dans le ministère moi c'est la c'est

Florent Varak:   28:35
la rime qui n'a rien fait. Et euh c'est la rue qui m'a recruté qui m'a dit viens faire un an euh tu peux lancer les éditions que les utilisait un business qui venait juste de commencer Et puis euh, qui s'occupera du groupe de jeunes dans l'église que je peux voir? Si vraiment ça t'intéresse vraiment d'entrer dans ce ministère

Stéphane Kapitaniuk:   28:50
pastoral, pourquoi est ce qu'ils t'appellent? Qu'est ce qu'il a vu en toi déjà? Tu

Florent Varak:   28:56
sais je pense que tous les faits et les disciples gère c'est qu'une voyelle zéle affaire de l'évangélisation, qu'elle la passion pour euh pour euh et puis l'orientation je voulais faire des études de théologie donc euh, il s'est dit euh tout, tout, tout En fait, après tout missionnaire qui euh qui se respecte, a dit il faut que je trouve un jeune qui mettront d'aventure. Et donc il s'est dit que c'était juste un candidat possible, au moins potentiel.

Stéphane Kapitaniuk:   29:23
On sait, on sait comment ils réfléchissent, alors

Florent Varak:   29:25
c'est oui, c'est comme ça. Oui, c'est comme ça que ça marche. Voilà, et donc Postal, ça s'est bien passé. Il y a eu quelques déboires fin euh, mais ce serait peut être plus long de les évoquer ici que j'évoquais dans certains cas aussi. Euh, mais ce qui était euh, ce qui est intéressant, c'est que j'ai, j'ai vraiment réalisé à quel point je je voulais faire ça, Oui, et et là, bon, les missionnaires voulaient pas me laisser trop partir. Là encore, je comprends pourquoi aujourd'hui Florence Enfin, il ne voulait pas partir, partir faire des études théoriques et ils m'ont proposé une formation sur place avec quelqu'un qui est venu me enseigner l'hébreu, un autre le grec. J'ai pris quelques cours décentralisés qu'une fac américaine qui ont signé au chateau à l'époque. Surtout cet album qui est un programme décentralisée. Donc j'ai fait quelques courses, un peu d'information. Euh, sur le TAS qui allait bien avec mon orgueil je je l'avoue malheureusement avec avec tristesse mais il y avait un peu cette cette arrogance de la jeunesse qui est très j'ai d'autre forme d'arrogance aujourd'hui. Mais euh je suis maintenant puisqu'on sur des autres et et donc j'ai j'ai. Euh j'ai fait une formation comme ceci et j'ai commencé aussi à former d'autres dans le cadre de notre union d'église. C'est là où j'ai rencontré ma qué vas prendre un cours de circonstance qui va demander d'enseigner à l'IVG et la prédication Et puis euh la gérance et Macarthur qui ensuite invités à faire finir mes études de théologie dans sa fac qui est mille à manifester à mon égard. Beaucoup de générosité ce qui m'a permis

Stéphane Kapitaniuk:   30:51
de tuer ont signé la prédication avant d'avoir reçu des cours. Euh oui c'est sûr oui donc là c'était il y avait déjà un bon, un bon cours de prédication. Euh au niveau du châteaux

Florent Varak:   31:02
oui et et enfin et puis c'était une base que l'IVG m'a demandé de reprendre ce que le prof avait abandonné et euh sous c'était très ambitieux de la part de Michel, on demandait euh et donc j'ai quand même augmenter la qualité du cours et et elle était loin d'être suffisante. Cette, c'est qu'elle était au début et puis petit à petit, au fil des années. Euh, c'est Bernard Luc d'ailleurs qui m'avait encouragé ma différent. C'est un court, il est jamais mur avant cinq ans et donc euh non Seulement voilà, chaque chaque année, on l'améliore, on le désolé pour les étudiants de première année. Tout à fait. Oui, il faut qu'il

Stéphane Kapitaniuk:   31:36
repasse. Oui oui donc là tu étais diplômé de masques, ça va oui en Californie. Oui, tu étais stagiaire pendant combien de temps? Trois ans? Cusset. Trois ans que c'est une implantation,

Florent Varak:   31:50
c'était au début une plantation d'église, Voyez le. L'église a commencé dans le salon de Larry, ensuite dans une salle d'hôtel. Ensuite, on a loué des locaux à Villeurbanne. Donc au bout de

Stéphane Kapitaniuk:   31:59
ce temps d'étude, tu es devenu pasteur comme ça.

Florent Varak:   32:02
J'étais j'étais pasteur avant d'aller au Masters. Oui, oui, oui, je suis resté une dizaine d'années. Donc euh, son

Stéphane Kapitaniuk:   32:08
sens donc. Et donc ça fait bien entendu Oui, donc. Et ensuite voilà ce que je vois. Trois ans

Florent Varak:   32:18
prévoit la vingt trois en tant que pasteur, pratiquement vingt cinq avec le stage. Je dois aussi préciser que c'est un contexte. Ce stage aussi que j'ai rencontré Laurie Lory venait des Etats Unis. Oui, euh, pour faire un stage dans l'église, elle était euh il devait s'occuper du groupe de jeunes et comme moi j'étais le passeur du groupe. De jeunes ne se sont pas trop donc je lui ordonner de m'épouser et euh, vous savez que la soumission aux autorités

Stéphane Kapitaniuk:   32:40
dans toutes les églises, il y a une énorme admiration pour les pasteurs. Contredit, jamais passé, c'est ça, c'est ça, c'est ça. Donc on s'est

Florent Varak:   32:47
rencontrés dans le contexte de cette église, on a euh et c'est elle est venue en France pour

Stéphane Kapitaniuk:   32:52
exercer un ministère aussi en France, mais elle n'est plus ce que je pense du court terme. Vous venez pour deux ans? Oui, alors envisager

Florent Varak:   32:57
deux ans et puis plus si affinités. Il y a des affinités. Visiter, voilà ce que

Stéphane Kapitaniuk:   33:02
vous faites et combien, combien de temps en temps? Trente années deux mille dix dix-neuf on? On a fait stations

Florent Varak:   33:08
gérées? Oui, on a planté un arbre pour s'en souvenir

Stéphane Kapitaniuk:   33:12
s'articule faire ça il y a trente ans. Mais bon, toujours à ses

Florent Varak:   33:14
soeurs à l'époque, on est dans un appartement était était difficile

Stéphane Kapitaniuk:   33:19
c'est clair et vous avez donc trois enfants? Oui et trois petits enfants c'est-à-dire quatre bientot ca c'est vrai si je compte bien sûr est quand même quatre et donc euh toi maintenant tu euh n'est plus pasteur à Cusset depuis maintenant déjà quatre ans cinq ans que

Florent Varak:   33:41
je suis plus patient accès depuis cinq ans maintenant et donc qu'est-ce qui fait alors juste une chose je après ses vingt trois ans en quelque sorte vingt cinq ans de deux ministères accès il m'a semblé que c'était tant de laisser la main pasteur un peu plus jeune oui et puis avec des habitudes peut être un peu différent et euh donc c'était un un peu

Stéphane Kapitaniuk:   34:00
narquois c'est chaud après vingt vingt cinq ans de faire vivre une eglise déjà au bout de quelques années il y aura des habitudes mais vingt cinq ans de carrière

Florent Varak:   34:10
de formatage oui formatage merci. Je cherchais le verbe s'habituer à quelqu'un. Oui euh c'est sûr et c'est ce que je me suis dit. Soit je le fais maintenant, soit il faut que j'aille jusqu'à la retraite Et son complice il mais Mais voilà, c'est le moment de le faire. Alors c'est un peu sa police est un peu un choc pour moi. Je sais pas trop quoi faire. Après je me suis peut-être. Voilà, je peut être passer ailleurs. En tout cas il y a, il y a, il y a des besoins. Et puis c'est là où la mission qui est lié à notre union d'église m'a demandé Euh parle bien de de collecte comme Paul prometteur à à Dijon et puis d'autres qui sont différent es que tu envisagera de de cheminer avec nous dans notre action en tant que on il se réorganiser, chercher quelqu'un qui est assumerait le pôle de euh du développement des églises.

Stéphane Kapitaniuk:   34:51
Donc cette cette mission, elle est bien plus grande qu'on ne réalise parce que en France il y a cette église de cette union, mais dans le monde on

Florent Varak:   35:00
compte des milliers. Alors oui, quand on est pas devant des pays, quoi de charisme certaines, certains pays a beaucoup. Et puis euh, il y a eu un mouvement de réveil exceptionnel. En fait, c'est une histoire qui est pas très connu, mais en République centrafricaine, le gars qui est arrivé et euh aujourd'hui, il y a il y a, il y a plus de quatre mille églises et cinq cent mille chrétiens ces normes

Stéphane Kapitaniuk:   35:18
de l'union car is oui oui donc c'est assez remarquable. C'est au foie, donc tuer. Quel est ton ta responsabilité

Florent Varak:   35:25
alors? Ma responsabilité c'est de d'animer les équipes missionnaire qui sont dédiés à la à la formation de de responsables au développement des églises, d'être aussi au service des églises quand elle le souhaite pour les conseiller en formation ou en développement. Et puis troisièmement, d'enseigner disponible auprès des instituts publics que nous avons pour des cours qui correspondent aux compétences que je peux amener.

Stéphane Kapitaniuk:   35:44
Donc là maintenant tu as Cannes sacrées perspectives de ce que tu es en train de faire dans le dans le monde à l'impression. Euh je

Florent Varak:   35:51
je je je commence commence oui tu voyages coiffée deux trois semaines par mois

Stéphane Kapitaniuk:   35:56
Oui c'est ça oui quarante trois peut-être

Florent Varak:   35:59
certains moi ces trois si je mets en moyenne, je pensais deux

Stéphane Kapitaniuk:   36:02
oui, qu'est ce qui te encourage alors justement de ce que tu veux? Oui alors

Florent Varak:   36:09
euh, tout le monde il y a Enfin tout n'est pas source de découragement, mais le non sérieux à ce ce qui m'encourage le plus, c'est de voir que les les structures culturelles que l'on a dans le monde oui, qui sont très différentes de la culture française. Euh on a des thématiques et des problématiques très différentes des nôtres et de voir à quel point l'évangile y répond avec une pertinence et une puissance qui est bouleversant. Et donc je vois que le la Bible qui est issu de d'une quarantaine d'auteurs de soixante euh composée soixante six livre qui est écrit en seize siècles, elle parle à à l'humanité et que que Jésus le livre

Stéphane Kapitaniuk:   36:47
lui même écrit dans une culture dans plusieurs cultures, mais il passe oui

Florent Varak:   36:51
et ils touchent des thèmes qui sont communs à toute l'humanité transverse, à toute l'humanité et c'est extraordinaire. Et de voir que le fils de Dieu qui s'incarne pour nous tendre la main tend la main, toute la culture fin partout je vais euh j'ai vu c'est un ils pas euh blancs aux yeux bleus et c'est c'est non, il est il est incarnée dans chacune de ces cultures de façon extraordinaire. CCE exceptionnel

Stéphane Kapitaniuk:   37:17
en fait, oui, c'est ça qui m'encouragent tu On peut pas rentrer dans les détails de ce genre, J'en suis conscient. Mais tu avec pas mal de déceptions aussi? Oui, en vingt cinq trente ans du ministère oui oui, on en a parlé donc euh, c'est pour ça que oui donc on est là. Moi j'ai souvent encouragé de voir comment tu par la grâce de Dieu, tu tu persévérer malgré l'exception tuerait les conseils. Qu'est ce qui te qu'est ce qui était quand même quand quelqu un petit investi énormément en ou quelqu'un qui semblait beaucoup plus mûrs que Talaat Fouad euh, abandonne la foi et juste comme ça comment? Comment tu vis? Parce que j'ai l'impression que c'est dans ce qu'on fait de façon publique. On peut pas forcément trop parler de ça. C'est vrai, c'est pas très vendeur parce que c'est c'est triste, oui, comment tu tu tu persévère autre la souveraineté de Dieu? Euh, mais quels sont les encouragements? Qui te donne Euh, comment tu vois? Là? C'est une

Florent Varak:   38:17
vraie question. Je pense que ça va dépendre des sources, des, des déceptions. Alors je vais d'abord être très très clair. C'est la plus grosse déception que j'ai vécu, c'est par rapport à moi même, par rapport à mon péché. Et donc euh, moi je dois dire ce qui m'a, ce qui m'a relevé, c'est des frères, bien des frères qui à qui j'ai pu me confier à qui j'ai pu, euh évoquer cela et qui qui ont porté un regard de grâce et le regard d'encouragement. Donc parfois, ce on persévère, on se relève que parce qu'on a déjà entendue ce soir, c'est le premier point. Deuxième point, c'est que j'ai vécu beaucoup de formes différentes de ce que je. Moi je qualifierais de trahison, mais que peut être ces gens Euh, qualifierai pas du tout récent, mais au contraire c'est pas faut faire. Donc je suis très conscient qu'à mon regard que je vois qu'ici, mais et donc il est pas forcément euh juste

Stéphane Kapitaniuk:   39:07
Mais euh euh, il y a un garage avait conduit à la fois qui euh avec

Florent Varak:   39:12
qui on a passé des nuits de prière pour la pour la ville de l'UEFA qui s'est s'est retourné contre moi très très violemment leader de secte. Puis il est parti avec une femme mariée. Bon, c'est des choses super violent en fait et où on suit des gens qui au sein du de l'église, parfois même très très proches, dans les cloches de l'église on. Euh on critiquait ça, c'est utile, mais on y sont allés. Euh, jusqu'à plus que critiqué quoi. Et c'est c'est vrai que c'est c'est, c'est dur. Alors qu'est ce qui m'a? Ce qui a, ce qui est d'abord, c'est de d'accepter que les critiques, parfois nous sculpte. Et je Je reconnais que parfois ma femme me dit de moi des choses que je ne vois pas, parce que j'ai des oeillères et que j'ai besoin d'entendre ce qu'elle me dit pour m'en repentir et pour faire des progrès. Donc il faut aussi admettre que certains frères, ils ont, ils disent des choses qui sont euh que j'ai besoin d'entendre. Donc ça, ça, ça, ça nourrit l'humilité, ça nourrit le et la voilà. La deuxième chose, c'est que les les épîtres de de Paul, notamment deux Corinthiens où il fait état de beaucoup de conflits avec les Corinthiens, m'ont sauvé la vie. Ça que j'ai regardé ce ce texte, souvent, notamment en partie grâce aux cours du tea sur Euh qui s'intitule plutôt dedans les odeurs que résonnent dans le tournoi de

Stéphane Kapitaniuk:   40:27
commentaire particulier où les voilà de quoi on parle.

Florent Varak:   40:30
La deuxième, la cour retient et et où il est en conflit perpétuel avec Corinthien et donc la la de réaliser que ça fait partie du ministère et que le leadership est facile quand ça va bien, mais que ils extraordinairement complexes, quand ça va mal et et que et que les les pistes sont dans le dans un corinthiens, ça m'a ça m'a vraiment garder face à ma garde et ça m'a donné des pistes de persévérance. Et euh, et c'est plus de persévérance, elles ont été dans mon cas. Elle ne sont pas toujours dans tous les cas de mes collègues, accompagné d'hommes qui ont été à mes côtés pour observer ce qui se passait et parfois pour prendre ma défense. Et sans ça, j'étais cuit et je peux citer au moins deux ou trois exemples, trois exemples très précis ou sans le le le concours de frères qui sont des amis qui ont observé, parfois avec neutralité, donc aussi avec leurs mots à dire mais qui ont pu dire non, c'est faux et qui m'ont défendu, ce ne serait plus là. Et une dernière remarque. Il y a eu un moment où, à la fois mes faiblesses personnelles et à la fois les faiblesses ministérielles sont accumulés et je me suis franchement sortis écrasée et j'ai dit adieu. Moi, je, je crois que je j'ai fini quoi? Je je suis. Je suis mort enfin. Euh j'ai, j'ai plus envie de lire la Bible, c'est presque. Je suis en colère, presque contre Dieu. Enfin, je. C'est à ce moment là d'ailleurs où j'ai, j'ai perdu ma bible, bible que jamais et ça m'a, c'est à la fois dire vraiment. Enfin, c'est comme si les hommes à peu tombé aussi citer c'est le mass market. Mais j'ai pris trois jours de jeunes et je voulais partir dans dans dans un éclat de tentes, sacs à dos. Et en fait, il a plu tellement que je me suis réfugié dans les locaux de l'église. Euh, et j'ai laissé les volets fermés face à ce moment là, il y a pas vraiment de bureau, très, très fréquemment ouvert. Donc euh, personne n'est venu et euh, et j'ai pris le Le livre de paille Peur. Prendre plaisir en du malgré tout, c'est la version, c'est la version. Malgré tout ça, il y a une autre version. C'est un plaisir indispensable si elles viennent réalité. Euh oui, super,

Stéphane Kapitaniuk:   42:38
donc pas encore disponible partout. Moi je j'ai vu une nouvelle couvre

Florent Varak:   42:41
excellent et euh j'ai lu ça, je. Je me suis aussi baladé à Fourvière à l'endroit où il y a eu les premiers martyrs. Euh le monde occidental, j'ai relu la lettre des martyrs de Lyon et ça m'a un peu relativiser les bobos et et je me suis dit ok, je peux faire un pas plus mais je Je crois qu'à plusieurs reprises, franchement j'ai été euh sur le côté de l'ARD est pas forcément de seulement d'arrêter le ministère. Il est tellement découragés de d'arrêter le peut-être, même en chemin avec Enfin je

Stéphane Kapitaniuk:   43:17
euh moi je oui oui, je je pense que bien comprendre aussi Oui, justement, c'est un des aspects compliqué du ministère. C'est ton patron, c'est à la fois ton sauveur, donc tu tu tu peux avoir des problèmes parce que t'es pas d'accord avec des des des choses qui sont secondaires en accord sur le travail. Oui, mais en même temps, c'est ton père céleste, son sauveur. Et donc euh, ça, ça complique tout, juge Tonton. Je. Je pensais plutôt côté relationnel où tu euh tu as l'impression de perdre sa parce que il y a de la colère qui a et donc comment tu? Il est ressorti de

Florent Varak:   43:58
ce temps de jeunes. Moi je, j'ai un moment donné, je j'ai dû céder, je franchement, je crois. C'est ça la question. J'ai dû que en fait, euh, dû exister que c'était pas moi, que mes attentes chrétienne n'étaient pas les bonnes, parce que l'Église n'était pas celle que je m'imaginais que moi même, j'étais pas celui que j'imaginais. C'est aussi une découverte douloureuse que ceux qui avaient des deuils, qui était associé à la vie et et que les miens étaient franchement Euh, Enfin, il suffit de lire portes ouvertes aujourd'hui avec les chrétiens persécutés pour dire que relativiser aussi bon contre le milieu. Ce que je réalise, c'est que quand on accompagne les gens qui souffrent, c'est pas la taille de la souffrance qui

Stéphane Kapitaniuk:   44:39
relativisait. C'est pas le moment quand c'est pas moi,

Florent Varak:   44:42
c'est mes, c'est soit soi même, on peut le faire, mais on peut pas, on peut pas le dire haut et et donc ça a été des des éléments qui m'ont e effectivement structuré, parfois dans les larmes qui ont mené la persévérance dont j'avais besoin. Mais je crois qu'il faut pour ça qu'il faut faut pas rentrer dans le mystère avec une vue à l'eau de rose quoi c'est c'est compliqué c'est dur, c'est de l'humain vrai Euh c'est euh voilà euh et ça c'est la réalité Et en même temps euh il peut y avoir des temps enfin c'est pas c'est pas compliqué et difficile Et euh je moi je suis content que Turner était préservé, ce ne soit pas allé au bout d'une d'une situation qui soit vraiment arrache coeur et écriture permettra de rebondir le con, le temps voulu si c'est ton ton désir mais le le

Stéphane Kapitaniuk:   45:33
voilà quand tu quand tu vois les églises en France donc je sais qu'on est on est filmé Euh euh quelles sont les choses où tu la question des prières pour euh premier pour les listes de France par rapport à ce que tu vois d'etre d'autres pays où tu iras? Oui oui vraiment

Florent Varak:   45:53
fragile que pas ce même les églises où ça se passe super bien dans ce pays il y a d'autres problèmes donc euh Cécile en fait foi de l'église est toujours en équilibre donc le son équipe c'est ce qui est ce que je vois en France alors qu'on parle un peu du leadership, c'est que on est profondément égalitaire. Rien Oui vraiment. Et ça veut dire que dès qu'il y a une tête qui sort de on ne parle pas de ministère féminin. Ah non non pas de complémentaire, rien à rien non non euh c'est-à-dire que tous les on on se voit dans une fraternité équivalente au tout doit être lycée, personne doit prendre une décision quelconque sont

Stéphane Kapitaniuk:   46:32
La guillotine a été inventé pour les têtes qui dépassent ça

Florent Varak:   46:35
c'est une formule à dire mais je ce que j'ai senti vraiment, c'est que c'est que c'est C'est très difficile d'accomplir un service de conduite dans une église parce que c'est c'est automatiquement vu comme euh suspect Oui automatiquement et ça c'est vraiment magnifique et très France Culture, on va dans d'autres pays, il y a un respect exagéré du leader, chose et ça crée des problèmes nouveaux, crée d'autres problèmes. Donc il y a, il y a aucun système parfait, mais je trouve que dans cette culture, voilà, deuxièmement, il y a, il y a pas cette, c'est une culture. Nous sommes, je suis dans une culture très individualiste et il y a très peu de de relationnel constructif, fréquent et et nourricier d'autres cultures. Je vois par exemple en Amérique du Sud les les relations fraternelles sont d'une telle force, c'est remarquable. Euh, il y a un tissu social et et fraternelle et spirituelle, amicale, qui est bouleversant, que l'on a pas en France.

Stéphane Kapitaniuk:   47:37
C'est vrai un peu d'ici plus la CGT a vécu avec Philippe Poutou, débuta comme des gens comme ou en voyant tous les jours il y a, il y a des progrès énormes, on voit aussi des dépêches et des comportements. Euh qu'on peut facilement euh abordé parce qu'on voit tout le temps,

Florent Varak:   47:52
par contre l'autre. Le revers de la médaille, c'est que nous on a vu des des des Argentins partir en mission et au bout de cinq ans et pouvait plus tenir parce qu'ils étaient loin de leur famille et loin de leurs amis. Oui oui, oui, je veux dire voilà alors que Français, il habituer je on on, on est dans des schémas et je ne veux pas dire que tous les Français sont comme ça. Comment

Stéphane Kapitaniuk:   48:14
tu fais avec un ministère où tu es parti presque la moitié de l'année pour gérer justement le côté faire des disciples parce que c'est une chose de prêcher un peu partout et ne jamais revoir les gens avant l'année suivante ou sur comment tu fais pour garder quand même un côté, une touche humaine locale? Alors

Florent Varak:   48:33
la la touche humaine, je les ai avec mes collègues anciens de l'église. Très vous

Stéphane Kapitaniuk:   48:36
Oui, donc tu es tu ancien? Si oui, donc ça,

Florent Varak:   48:38
ça? Et puis je suis encore accusé, mais malheureusement j'ai moins de contact avec eux, mais là, ça permet de, de tisser, de maintenir des relations. Mais je dois accepter, même si c'est un peu douloureux, je suis partagé avec euh, avec une seule récemment. Je dois accepter qu'un certain mystère qui me plaisait énormément. Évangélisation, le relationnel de il y a toute une partie de qui tu étais quoi, que je n'ai plus et que je je fait différemment. Et je l'ai accepté que c'est différent et que je forme d'autres à le faire. Ça va aussi que c'est peut être pour un temps et je sais pas combien de temps ça va durer. Donc euh, on, je pense que c'est euh du je dois pouvoir nous utiliser en différemment, en fonction des saisons de vie en fonction des des des des temps de formation que l'on d'art et euh c'est pas le c'est pas la panacée de servir à plein temps c'est je qui croirait ça il y a un peu cette cette notion on a tous une vocation est donc l'homme d'affaires comme l'affirme hier comme ouvrier comme le le pas trop Dieu l'appel à à être euh c'est les lumières dans son contexte et c'est tout aussi valait Donc les formes de services sont moins importantes que le coeur du service.

Stéphane Kapitaniuk:   49:47
Quels sont les tours pour conclure la presse? On a peut être été sur le court terme parce que des projets de de livres de formation dans les trois coups parce que ça se calme sur ces

Florent Varak:   50:00
oui alors euh j'ai pas de projet immédiat, il y en a plusieurs qui sont dans la tête mais qui sont ils sont tellement euh à l'état embryonnaire que je sais pas si le vert Oh il faut que je j'ai commencé une thèse de doctorat avec euh un fake de vos donc j'ai rendu un master de recherche euh il y a quelques semaines et je doit la soutenir bientôt. Donc bravo, merci. C'est déjà une étape. Mais alors après, je verrai si je peux, selon ce que diront les Mais mais Mais si je peux passer à à la suite, donc ça prend quand même non? Les gens signaient préparer certains cours et ça, ça me prend aussi du temps à les, à les préparer, à les formuler. Il y a aussi euh, s'étonne pas de casque. Une organisation euh annexes, demande réalisé. Alors je voudrais juste dire que les concurrents, non s'appellent tes Alors je dois dire je m'excuse un peu parfois pour la qualité des dépôts d'Ikea. Je fais ce que je peux, mais souvent je les, je les prépare dans l'avion parce que c'est la qualité sonore, dans la qualité. Et euh, des contenus. Parfois, je trouve sur un peu minime parce que je l'ai. Je l'ai prépare dans l'avion, dans les avions que je je prends rapidement. C'est un moment propice parce que j'ai pas de j'ai

Stéphane Kapitaniuk:   51:06
pas de d'appels inter net par

Florent Varak:   51:08
l'inter net, par distraction. Et puis ensuite les projets, souvent entre deux rendez-vous, parfois dans des lieux un peu euh euh, notamment au Tchad, dont les coq chanter autour. Enfin c'est c'est un peu voilà, je fais ce que je peux, mais à

Stéphane Kapitaniuk:   51:19
Paris on est très reconnaissant et les retours sont très enthousiastes. Face c'est malgré moi on est oui, Je suis en train de lire un petit livre de biographie je pense pour ados. Alors le niveau est tellement soutenus parce que dans les années soixante, un livre pour ado, c'est un livre pour aujourd'hui que mais euh je trouve que en terme de vocabulaire, c'est moi, je n'ai plus le nom de l'auteur. En tout cas, c'est une biographie sur Robert D'estiennes qui était imprimeur à à la à la réforme en France imprimeur du roi tellement, tellement il était bon dans son art. Le roi lui a demandé de faire une bible Euh le gaz il connaissait le grec, l'hébreu latin il y avait vingt quatre vingt deux ans je pense qu'elle a fait la bible, il a fait euh le les a pris le le nouveau testament des rats et et il a il a fait des notes critiques? Euh textuel critique textuelle pour compléter donc et le gars euh tous les soirs son père était imprimeurs, ils avaient tous les tous les théologiens de la Sorbonne qui étaient intéressés par les idées de la réforme qui se retrouver. Euh il cachait des livres lus terre sous son matelas Euh parce que c'est interdit je sais c'est un peu se sent bien cela et ce que j'ai trouvé fabuleux, c'est le parallèle entre la technologie qui va être inventées de l'imprimerie et là l'importance que qu'il avait pour lui de la réforme et aujourd'hui interne etc. Et comment on? On produit des ressources où on essaye de donner euh tout ce qu'on peut quoi pour pour que ça soit utile pour les églises, pour les chrétiens, pour pour faire connaître Jésus et on produit ça, on le met sur sur la toile et puis tout d'un coup c'est c'est accessible, ça se diffuse, ça se partage, ça se télécharge. Euh on est dans une dans une phase de technologie très très intéressant Oui et quand je vois juste les milliers, des milliers de personnes qui sont en train de de de rechercher aujourd'hui Google et le pasteur de beaucoup de personnes en recherche donc merci de de faire ça

Florent Varak:   53:24
Ecoute merci de ton invitation. C'était un pas de foi de ta part et de ma part. Et puis si c'est utile, gloire à Dieu, c'est bien au-delà de nous et c'est chouette.

Stéphane Kapitaniuk:   53:32
Merci d'avoir regardé cette interview avec Florence. Si tu as des questions pour Florent, comme d'habitude il y aura un lien sous la vidéo ou dans le descriptif de ce podcast où tu pourras continue à poser des questions à Florent et merci beaucoup d'avoir été là pour cet entretien. Merci Florent.  

Florent Varak:   53:53
Merci Stéphane, à bientôt.

Stéphane Kapitaniuk:   0:00
Ciao!